Léa Cottreel Architecture ,

Léa Cottreel Architecture
001FAV
5 heures du soir
Description

« L’homme qui a une bonne mémoire ne se souvient de rien parce qu’il n’oublie rien ». Marcel Proust.
Cette installation explore l'idée qu’il faut oublier pour se souvenir. Le souvenir est le fait de se rappeler d’un événement, d’une sensation, mais il convoque aussi l’oubli, le rêve, l’inconscient. Son surgissement échappe à tous et demeure une énigme. Parcourir l'installation c’est rentrer dans l’essence propre du souvenir et se confronter à l’oubli. La trame carrée au sol, composée par des dalles en mousse aluminium et de verre miroir, représente l’espace et le temps. De très hautes chaises, uniques éléments émergeant de ce sol, symbolisent l’inaccessibilité du souvenir. Les murs de la cour projetés dans les miroirs deviennent de véritables structure en profondeurs transformant les perceptions courantes des choses.


Informations
Lieu
La Grande-Motte, France
Programme
Installation
Client
Festival Architectures Vives
Statut
Construit
Superficie
16 m²
Calendrier
2013
Type de marché

Concours européen ouvert

Images
00
 
00
 
00
 
00
 
00
 
00
 
arrow-left
arrow-right
close
Fermer
Chargement…